Open top menu
Un nombre illimité d’applications dans votre poche

Un nombre illimité d’applications dans votre poche

Un droïde ???

Mais non, Android ! Android est un système d’exploitation (OS en anglais, pour Operating System) optimisé pour les plateformes mobiles, donc principalement les téléphones portables de dernière génération. Mais d’abord, c’est quoi un OS ? Un système d’exploitation est un logiciel qui assure la communication entre un utilisateur, vous, et une machine (un ordinateur, un téléphone… ). Windows, Ubuntu et Mac OS sont par exemple des systèmes d’exploitation principalement dédiés aux ordinateurs.

logo-vicus-android

Les téléphones sous Android

Actuellement, sur le marché des téléphones portables, plusieurs systèmes d’exploitation sont disponibles : le iPhone OS d’Apple, pour le très célèbre iPhone, le BlackBerry OS pour le non moins célèbre (en tout cas en milieu professionnel) BlackBerry, Symbian OS pour les téléphones du constructeur Nokia, ou encore Windows Mobile de Microsoft que de nombreux constructeurs utilisent (HTC, Samsung, Motorola, Toshiba et j’en passe). Et à cette liste s’ajoute donc depuis quelques temps Android, un système d’exploitation mobile initié par Google, et développé principalement par une alliance créée par Google pour l’occasion, la Open Handset Alliance.

Pour le moment, seuls deux téléphones fonctionnant sous Android (appelés Google Phones) sont disponibles en France, un chez Orange, le HTC Dream, et un autre chez SFR, le HTC Magic. Ces deux téléphones disposent d’écrans tactiles. Le Dream a un clavier physique, contrairement au Magic qui dispose par contre d’une version d’Android plus récente et donc d’un clavier tactile. Vous pouvez retrouver un test comparatif complet de ces deux téléphones sur le site clubic.com.

Les téléphones HTC Dream et HTC Magic

Les téléphones HTC Dream et HTC Magic

Pourquoi Android ?

Pourquoi devrait-on s’intéresser à Android ? Qu’a-t-il de mieux que ses (nombreux) concurrents ? Tout d’abord, Android est basé sur un noyau de Linux, et est donc Open Source, c’est-à-dire que n’importe qui peut aller regarder comment est fait Android. Impossible donc de cacher quoi que ce soit aux utilisateurs, qui ne se gènent pas pour vérifier qu’on ne vient pas empiéter sur leur vie privée. En réalité, n’importe qui ne peut pas aller voir ce qui se cache dans le code d’Android, puisqu’il faut être capable de lire et de comprendre ce code, ce qui nécessite un très bon niveau en programmation. Mais sachez que c’est possible de le faire, et que certaines personnes le font, donc a priori, les risques pour votre vie privée sont très limités !

De base, Android fournit de nombreuses applications web vous permettant d’accéder facilement à des services de Google, comme le système de messagerie Gmail, la messagerie instantannée Google Talk, la recherche (évidemment), et les cartes de Google Maps. Ce dernier point apporte son lot de bonus, notamment grâce au GPS intégré dans les téléphones sous Android, qui vous permettra de vous localiser sur une carte, et d’exploiter de nombreuses autres applications de géolocalisation. Mais nous y reviendrons plus tard.

Dernier et meilleur argument en faveur d’Android, c’est la possibilité de développer facilement des applications pour ce système, comme nous allons le voir dans la prochaine partie…

Créer des applications pour Android

Afin de favoriser la création d’applications pour son système d’exploitation (et donc, augmenter l’intérêt de ce système), Google a mis à disposition du public un outil permettant de développer facilement sa propre application. Cet outil s’appelle un SDK (pour Software Development Kit), et permet à tout un chacun (un tant soit peut développeur tout de même, ce n’est pas à la portée du premier venu) de créer des applications qui fonctionneront sur n’importe quel téléphone sous Android. La plateforme pour les développeurs Android permet de télécharger ce SDK, et contient une documentation complète.

Le gros avantage de tout ceci, c’est que n’importe qui peut créer une application pour Android, et la distribuer comme il le souhaite. Ainsi, un utilisateur d’Android qui constatera un jour une lacune ou un besoin pourra répondre à ce besoin pour lui-même en créant une application, puis diffuser cette application, et ainsi faire profiter tous les autres utilisateur de cette réponse. Les utilisateurs participent donc activement à l’amélioration d’Android, et c’est un point réellement non négligeable de cette plateforme, les utilisateurs étant souvent les mieux placés pour répondre à leurs propres besoins (du moins, quand ils en possèdent les compétences techniques).

De plus, Google a mis en place un Android Market, à la manière de l’App Store d’Apple pour l’iPhone. Ce Market vous permet de retrouver une majorité des applications développées pour Android, avec une séparation applications payantes / gratuites. Vous pouvez télécharger et installer directement une application sur votre téléphone Android depuis ce site. Mais il est important de noter que, contrairement au système d’Apple, vous n’êtes pas obligé de passer par l’Android Market pour installer une application ! Vous pouvez tout à fait télécharger une application depuis le site d’un développeur tiers, et l’installer sur votre téléphone. A vos risques et périls bien entendu, car même si Google ne valide pas les applications du Market, elles peuvent être commentées et notées par les membres, vous permettant donc de vous faire un premier avis avant d’installer quoi que ce soit.

Si vous êtes développeur d’applications, vous pouvez également, moyennant 25$, créer votre compte « Développeur » pour envoyer vos applications sur cette plateforme, et ainsi bénéficier d’une bien meilleure visibilité auprès des utilisateurs !

Quel intérêt ?

L’intérêt du développement d’applications pour les téléphones de dernière génération (pas seulement à travers la plateforme Android, même si celle-ci a l’avantage de simplifier la création), c’est d’aller vers toujours plus de géolocalisation. Je vous en parlais déjà dans mon précédent billet sur le Geocaching,  grâce notamment aux GPS intégrés aux téléphones, on peut développer de nombreuses applications vous apportant des informations localisées géographiquement autour de vous (par exemple, les restaurants du coin, le poste de police le plus proche, et bien d’autres). La géolocalisation permet de faire beaucoup de choses qui sont intéressantes et utiles pour l’utilisateur. On le voit par exemple avec le concours SFR Jeunes Talents lancé par SFR à l’occasion de la sortie du HTC Magic, et qui avait pour sujet la création d’une application Android : cinq des six applications choisies par SFR sont basées sur la géolocalisation.

A partir de là, on peut facilement imaginer les possibilités d’interaction avec un système hyperlocal tel que Vicus.

Quelques liens

Bastien Donjon
Ecrit par Bastien Donjon

6 Réponses au commentaire

  1. Avatar
    mai 06, 2011

    Bonjour,
    Que je sache, le Samsung Galaxy est aussi sous Android…
    Le Android Market est effectivement bien fourni et j’aime bien le « libre ».
    Bravo pour vos articles

    Répondre

Laisser un commentaire