Open top menu
Consommer local c’est possible à Bordeaux avec le Marché des producteurs de pays

Consommer local c’est possible à Bordeaux avec le Marché des producteurs de pays

À Bordeaux je trouve qu’en matière de consommation de produits locaux nous sommes plutôt pas mal servi. Enfin cela pourrait être beaucoup mieux mais il faut quand même féliciter cette démarche.

Nous avons à ma connaissance pas mal d’APAM, ainsi que Com3Pom (une sorte d’APAM 2.0 pour employer ce terme vieillissant) et « Les petits Cageots ». Je viens de découvrir que nous allons également accueillir notre 1er « Marché des producteurs de pays ». C’est visiblement un évènement déjà organisé dans 27 départements de la moitié sud de la France depuis quand même 1989.

Celui ci consiste à regrouper différents producteurs de la région afin d’en faire la promotion. Cet évènement devient de ce fait, vulgairement, un supermarché des produits locaux.

Les « Marchés des Producteurs de Pays » c’est « la vente directe du producteur au consommateur » et « l’authenticité des produits préparés à partir des savoir-faire traditionnels de chaque « pays ».

Je trouve l’initiative excellente mais trop éphémère. En effet ce type de marché est organisé soit chaque saison, chaque année ou de façon ponctuelle. Hors consommer locale ne peut étre qu’un simple évènement, comme une fête foraine ou un cirque… Mais une habitude. Le web peut apporter quelques chose de plus à cet effort que nous devons absolument prendre comme exemple.

Je suis d’ailleurs curieux de savoir si ses organisateurs et ses intervenants sont ouverts à des propositions, des idées et des projets innovants ? Si c’est le cas je suis fortement intéressé pour entrer en contact avec eux … afin de discuter de notre avenir local.

[Edit 11/12/2010] Je reviens à l’instant du marché et c’est particulièrement petit …

Pour plus d’informations :

source :

Bastien
Ecrit par Bastien

3 Réponses au commentaire

  1. Avatar
    décembre 11, 2010

    Bonjour bonjour,
    Eh bien moi je suis pas d’accord, les AMAP sont nombreuses (même si elles sont toutes full!), et il suffit d’aller aux capus, sur les marchés de plein air ou au marché bio des chartrons le jeudi matin pour trouver des produits locaux:-)
    Cela demande un peu d’investissement personnel mais ce n’est pas compliqué: si on prend les choses du côté ludique, c’est vraiment une chouette démarche!!
    Bon, on se croisera peut être sur le marché des producteurs locaux, j’y vais ce matin:-)

    Répondre

    • Avatar
      décembre 11, 2010

      Bonjour Anne-Sophie,

      Merci pour ta remarque. Ce que tu oublies c’est que se fournir en produits locaux est quasi infaisable pour une grand majorité de personne. Pour toutes personnes actives les marchés en semaines ne sont pas possibles, pour toutes personnes qui ne possède pas un véhicule ou qui n’habite pas en centre ville les marchés ne sont pas accessibles également. Personnellement quand j’était étudiant les AMAP ne correspondaient pas à mon emploi du temps ni même a mon budget. Les marchés, la ou j’habitais, cela tournait vite à l’aventure si j’avais le temps de m’y déplacé … (donc je finissais pas abandonner). Je n’ai pu réellement profiter d’un marché seulement quand mon activité d’indépendant était ma principale activité et que mon bureau était à 5 min à pieds. Maintenant, je peux en profiter seulement le weekend mais heureusement que j’ai une voiture…

      Donc effectivement il faut de l’investissement personnelle mais je pense encore un peu trop pour que l’intérêt de se fournir en produit locaux reste un plaisir et non une corvée. Il y a donc encore un juste milieu à trouver entre la facilité du supermarché et l’intérêt des produits locaux. Qu’es que tu en penses ?

      Dans tous les cas je trouve ton blog intéressant. Je ne le connaissais pas. D’où blog tu, de Bordeaux comme ecoloinfo ? pour savoir si je le rajoute dans la liste des blogs de la CUB. Et je vais surement prendre ton livre.

      Que penses tu du marché de ce matin ? je l’ai trouvé particulièrement petit …

      A bientôt,
      Bastien

      Répondre

Laisser un commentaire