Open top menu
Le journalisme de données est immense !

Le journalisme de données est immense !

Dans un article de Guardian, Paul Bradshaw (journaliste de données et écrivain) explique comment se lancer dans le journalisme de données.

Le journalisme de données est une « nouvelle » activité, ou jusqu’à présent très peu exploitée, qui consiste à récolter puis analyser un ensemble de données brutes. Elle se développe notamment depuis l’ouverture des données publique (OpenData). Le journalisme de données est une tache difficile qui nécessite du temps et surtout des outils adaptés pour traiter cette quantité de données impressionnante.

L’activité du journalisme de données peut etre décomposé en quatre phases classiques : Rechercher les données, Interroger les données, visualiser les données, Regroupement ou croisement des données (Mashup).

Exemple de résultat - Guerre en Afganistant - Guardian



Pour y parvenir :

  1. Lancez-vous dans un domaine que vous connaissez bien et qui n’est pas trop grand. Il faut que les chiffres nous raccontent une histoire rapport Aron Pilhofer du New York Times.
  2. Il faudra frapper aux portes des régulateurs, des groupes de consommateurs, des gouvernements, des organismes et des institutions qui peuvent libérer leurs données.
  3. Le véritable travail sera dans la recherche de données complémentaires pour clarifier le domaine que vous visez.
  4. Il sera également nécessaire de contextualiser les données en les complètent avec d’autres domaines.
  5. Pour clarifier votre résultat il vous faudra supprimer certaine données pour éviter par exemple les doublons (jargon ou orthographe différente) ou parasite (petites données inutiles)
  6. Puis racontez l’histoire en créant un visuel à l’aide des outils disponibles : ManyEyes, OpenHeatMap …

 

Le journalisme de données est un travail de fourmis qui peut être exécuté ponctuellement ou quotidiennement. Finalement son objectif est de révéler l’information HYPERLOCALE qui nous entoure.


Compléments d’informations :

Bastien
Ecrit par Bastien

2 Réponses au commentaire

Laisser un commentaire