Open top menu
La mobilité avec Google Chrome OS

La mobilité avec Google Chrome OS

Google + Chrome + OS

Mon premier est un moteur de recherche, …

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter Google. Ce que je vous invite juste à voir, c’est qu’au début, Google, c’était ça : http://www.google.com

Maintenant, ça ressemble plus à ça :

Google et ses nombreux services...

Google et ses nombreux services...

Et la « pieuvre » Google ne cesse de s’agrandir…

… mon second est un navigateur web, …

Chrome est un navigateur (browser en anglais) sorti il y a neuf mois par Google. Pour les novices, un navigateur permet de surfer sur le Net. Si vous n’avez jamais utilisé ce terme, vous utilisez très certainement Internet Explorer, le navigateur de Microsoft. Il en existe d’autres, le principal étant Firefox. Google Chrome est donc un petit nouveau dans le marché des navigateurs, qui a l’avantage d’avoir apporté pas mal de fraicheur, via des fonctionnalités simples mais utiles, et surtout grâce à une rapidité incroyable. L’ambition de Google était, d’après leurs dires, de montrer la voie aux autres navigateurs pour améliorer l’expérience utilisateur. Défi manifestement réussi, la dernière version de Firefox misant beaucoup sur la rapidité d’affichage et d’exécution des pages.

… mon troisième sert à utiliser un ordinateur…

Un OS, c’est un Operating System, ou système d’exploitation dans notre belle langue. J’avais déjà décris ce que c’est dans l’article sur Android, je vous invite donc à le (re)lire si vous ne savez pas ce qu’est un OS ! 😉

Mon tout est la dernière nouveauté à la mode sur le net !

Google Chrome OS est un mélange de Google, de Chrome et de OS. En plus clair, c’est un système d’exploitation intégré dans un navigateur web, Google Chrome, le tout créé par les équipes de Google. Là, les choses se compliquent… Un système d’exploitation intégré à un navigateur ??? Eh oui, vous avez bien lu !

Pour faire simple, en démarrant Google Chrome OS, vous démarrez un simple navigateur, à l’aide duquel vous pourrez surfer rapidement et facilement. Google Chrome OS sera donc basé uniquement sur des services web, c’est-à-dire sur des sites Internet que vous utilisez déjà aujourd’hui, comme deezer pour écouter de la musique, mais aussi et surtout… GMail pour lire vos mails, Google Docs pour écrire vos textes, ou encore Google Calendar pour gérer votre emploi du temps. On voit très vite en quoi un tel OS servirait les intérêts de Google !

Si vous avez bien suivi les actualités de Google, ou de ce blog, vous savez qu’ils lancent avec Chrome OS leur deuxième système d’exploitation, le premier étant Android. Y a-t-il redondance alors ? D’après Google, non, car ces deux OS n’ont pas les mêmes buts. Android est dédié aux terminaux portables, les smartphones, et même si certains lui voyaient un avenir sur les netbooks, Google ne l’y destinait pas. Ce sera donc Chrome OS qui viendra se loger sur le créneau des netbooks.

Euh… Les « netbooks » ?

Les netbooks, ce sont ces petits ordinateurs portables, sortis en 2007, et dont les ventes ont explosé ces derniers temps. Le principe de ces ordinateurs est d’être très légers, et donc de pouvoir être emmenés partout facilement. A mi-chemin entre un téléphone et un ordinateur, donc.

Si ces petits engins paraissent comme ça idéals, ils ont tout de même leurs défauts. Et le principal, justement, c’est leur petite taille. Ils sont donc bien moins puissants que la moyenne des ordinateurs actuels (qu’ils soient portables ou de bureau), et leurs écrans sont généralement très réduits (autour de 10 pouces). De ces faits, les systèmes d’exploitation « classiques », comme Windows ou Linux, ne sont pas adaptés à ces ordinateurs.

L’annonce de ce nouvel OS made in Google a donc plusieurs intérêts, et ne sera, à mon avis, que bénéfique pour les utilisateurs. Tout d’abord, cela va augmenter la concurrence faite à Microsoft sur le marché des OS, et ce n’est pas franchement un mal, tant Microsoft est encore dominant dans ce domaine (en terme de parts de marché). Et puis, plus un marché est concurrentiel, plus les utilisateurs y gagnent.

Mais cette annonce de Google va également contribuer à accélérer le développement des technologies du futur. Sachez, mesdames et messieurs, que l’avenir est à ce qu’on nomme le « cloud computing » (que je traduirais par « informatique dans les nuages »). Le principe est simple : vous ne faites quasiment plus rien sur votre ordinateur, mais sur des ordinateurs distants via l’Internet. Vos données sont stockées en ligne, vos photos sont sur flickr, votre musique vient de deezer, vos vidéos sont sur youtube ou dailymotion, etc… C’est également ce qu’on appelle parfois le « Web 3.0« , en référence au Web 2.0.

Troisième point intéressant, vous l’aurez normalement relevé : il faudra impérativement une connexion au net pour pouvoir profiter pleinement de Google Chrome OS ! On devrait donc voir se développer des offres d’Internet mobile pour netbooks, des clés 3G qu’il suffira de brancher à un port USB de votre ordinateur pour accéder au web. En réalité, ces offres existent déjà en France, mais si elles commencent à se diversifier, on ne peut pas vraiment dire qu’elles soient attractives, que ce soit par leur prix ou par leur efficacité.

La concurrence

Dernière conséquence de l’annonce de Google, l’impact sur la concurrence directe de Chrome OS, concurrence qui existe déjà depuis un petit bout de temps. Il y a de nombreux projets d’OS basés sur le cloud computing, comme par exemple gOS, un système d’exploitation basé sur Linux et spécialisé pour… les netbooks !

Mais il y a aussi deux projets en lesquels je crois beaucoup, JoliCloud et Moblin. Le premier, JoliCloud, est mené par l’entrepreneur français Tariq Krim, fondateur et ex-CEO de NetVibes, et a réussit à lever 4.2 millions de dollars de fonds le jour même de l’annonce de Chrome OS ! L’autre projet, Moblin, est développé par Intel (les fabricants de microprocesseurs), est basé sur Linux et sera a priori optimisé pour les processeurs Intel Atom, lesquels sont déjà présents sur la majorité des netbooks du marché.

Ces deux OS sont très semblables en cela qu’ils visent à révolutionner l’utilisation des « mobile devices », c’est-à-dire de toute machine légère, portable, et qui sert à aller sur le net. Ces deux OS présentent donc des interfaces optimisée pour ces formats réduits, et surtout faites pour intégrer les multiples services web dont vous vous servirez chaque jour.

Les interfaces de JoliCloud (à gauche) et de Moblin (à droite)

Les interfaces de JoliCloud (à gauche) et de Moblin (à droite)

On peut s’attendre à ce que Chrome OS joue dans la même veine que JoliCloud et Moblin, avec une interface simplifiée pour un accès intuitif et rapide aux principaux services web de demain.

Et Vicus, dans tout ça ?

Ben oui, Vicus ! C’est quand même ce qui nous intéresse, à la base ! Eh bien forcément, si on vous parle de Chrome OS, c’est que Vicus y trouvera un intérêt. Tout comme c’est le cas pour Android, il y a fort à parier que Google permette aux développeurs de contribuer à Chrome OS en créant des applications qui viendront s’y intégrer. Et donc, tout comme pour Android, il y a fort à parier que Vicus possède, à terme, sa propre application dédiée, vous permettant d’interagir facilement avec tous les services Vicus en situation de mobilité.

L’avenir d’Internet est au tout connecté. Plus on avance dans le temps, et plus nous devenons « dépendants » de l’Internet. Nous y avons accès sur nos téléphones, nous commençons à y avoir accès sur nos netbooks (autrement qu’en Wifi, j’entends). L’Internet fera bientôt partie intégrante de nos vies, où que l’on soit, et les netbooks vont très certainement amorcer les premiers pas vers ce futur.

Vivement qu’on y soit ! 🙂

Pour aller plus loin…

Bastien Donjon
Ecrit par Bastien Donjon

2 Réponses au commentaire

  1. Avatar
    juillet 17, 2011

    longtemps que je trifouille sur chromeOS pas facile de bosser sans internet mais on y arrive je n ai toujours pas été au dela de l ecran d’accueil mais j y bosse un max
    dernierement j ai eu la version avec le module ethernet de mon PC
    je me connecte au net manuellement mais ce trou duc d’OS ne passe tjrs pas à l’écran chrome .
    j ‘ai installé plein de packages apache etc …
    je l’aurais, je l aurais un jour

    Répondre

Laisser un commentaire